Pekin Express

Posté par KeNnY le 24 juin 2008

pekinexpress.jpgUn petit point rapidos sur « Pékin express ». Rappel rapide,

« Pékin express », cette année, c’est plus en Asie, c’est en Amérique du sud. Le voyage de 8000 kilomètres les fait partir de Rio, jusqu’à Lima,

Nous en sommes à la cinquième étape, les candidats arrivent à la frontière du Brésil et de la Bolivie. C’était une étape physique, puisque ça consistait à faire un trek dans le Pantanal. Le Pantanal, c’est le plus grand marécage du monde, avec sa faune locale très amicale…  Jaguar, piranhas, caïmans et anacondas… Rien que ça, c’est autre chose que dans les rues de Nantes ! Nous ici, qu’est-ce qu’on risque à faire un trek à Nantes ? Se faire courser par un caniche, mais y a vite fait de le maîtriser. Un coup de pompe ou un coup de parapluie  et c’est réglé. Va mettre un coup de pompe à
un caïman ! Il repart avec ta jambe !

En plus, voilà les épreuves de fous qu’ils leur imposent !  Alors on va jouer avec les caïmans, voici un lac infesté de caïmans, et voici une grosse caisse de viande. Vous devez attirer un maximum de caïmans vers vous… Bien sûr…

Maintenant, on va à la pèche aux piranhas. Ok, elles sont où les barques ? Bah y a pas de barques. Vous prenez vos mollets et vous allez patauger, avec un fil et un hameçon… Bien sûr…

Une fois ça fait, vous prenez votre sac à dos et vous allez faire du camping dans la jungle. On vous a réservés des beaux emplacements à l’ombre et à l’humidité, c’est tout droit ! Et si vous avez faim, bah vous péchez, vous chassez,vous mangez vos crottes de nez ou mieux !!Vous vous mangez entre vous, faites comme la population locale ! C’est fun !

Alors ça réagit comme ca peut. Y en a qui font leur trek comme s’ils allaient faire des courses, chez l’arabe du coin, en sifflotant. Et puis tu en as qui pète un plomb et qui se demandent ce qu’ils foutent en pleine jungle à dormir au milieu des bêtes sauvages.

Un des duos de candidats avait en plus un handicap pour avoir été les derniers à l’étape précédente. Ils ont hérité d’une poule et de 30 oeufs à trimbaler avec eux à travers le marais et bien sûr ramener la poule en vie et tous les œufs.

Y en a aussi qui ne se démonte pas. Le coiffeur de la troupe, il fait une petite coupe à un autre candidat, tranquille à la lampe frontale : « C’était
quoi ce rugissement ? » ; « Un puma, un jaguar ? » ; « Bah qu’il vienne, je vais lui faire une permanente, j’en ai rien à fiche moi ! ».

Bref la nuit passe, et le lendemain on recommence, on remarche, mais là c’est déjà plus difficile encore. Il y a la fatigue de la journée d’hier et ça tourne mal. Il y en a qui sont à deux doigts de virer de l’œil.

Au final les derniers de l’étape qui échouent aux portes de la Bolivie, c’est le duo de beau-père et gendre. Le gendre qui na pas de niveau physique, il a vomi ses tripes. Il a passé son étape de marécage à hurler après son beau-père, mais toujours avec le vouvoiement. Attention, on insulte oui, mais avec respect !

Une Petite Note Pour mes Chroniques

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Laisser un commentaire

 

tous simplement |
60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland